Questions / réponses à Michel Guénaire

image-front

Pourquoi présentez-vous un projet politique ?

J’ai fait le constat en 2012 que les Françaises et les Français étaient perdus parce que les gouvernements qui se sont succédés aux affaires depuis trente ans n’ont suivi aucun projet politique. Les partis politiques organisent des colloques thématiques, et en font des programmes sans cohérence. Nous avons privilégié un travail d’ensemble en profondeur pour aboutir à un projet de société.

Quelles idées dominantes vous ont inspiré ?

Ce projet a deux points de départ : une analyse de la mondialisation qui tranche par rapport à l’aveuglement de la classe politique qui continue de croire à un monde sans Etat ou sans la force du régalien, dont j’ai diagnostiqué le retour dans mon dernier livre, Le retour des États (Grasset, 2013) ; le dynamisme et les talents de la Société civile, parce que tout concourt dans ce projet à redonner sa place à la jeunesse, à toutes les catégories professionnelles et à toutes les générations de notre société, pour que notre pays respire à nouveau, avance et crée de la richesse.

Vous le mettez en ligne aujourd’hui. Il risque donc d’être amendé par les contributions des visiteurs de votre site ?

Mes amis de SC17 et moi-même n’avons pas voulu publier un livre en plus des autres, exercice clos et assez prétentieux qui présume qu’il n’y a pas de débat possible. Entre le 4 avril et 4 juin, je souhaite précisément que La Grande France soit débattu par les contributions faites sur le site, mais également lors de réunions publiques. Il faut que ce projet se renforce et rassemble, que les gens se l’approprient et qu’il soit ouvert à tous. Le 15 juin, je le présenterai dans sa forme achevée, et j’espère qu’il deviendra alors le vrai projet que les Françaises et les Français attendent.

Découvrez et participez au projet La Grande France 

En savoir plus sur Michel Guénaire > >